Dans la cuisine de Nicolas Guiet…

Le par Alain FRANÇOIS

Nicolas Guiet

C’est l’histoire d’une rencontre humaine entre Nicolas GUIET, chef cuisinier nantais à l’U.Ni et la Maison Alain FRANÇOIS, autour d’un produit d’exception « le Foie Gras »   Ce chef passionné nous ouvre les portes de son restaurant et devient le 1er ambassadeur de la Maison Alain FRANÇOIS.

 

L’origine de sa passion : une histoire de famille

« La cuisine c’est avant tout un souvenir d’enfance, je me souviens de ma maman qui passait du temps dans sa cuisine pour mitonner des petits plats familiaux. Puis, à l’âge de 15 ans il faut choisir son avenir : un stage découverte dans une petite brasserie et le virus du service me prend : direction l’école hôtelière ! »

 

De la cuisine familiale à la cuisine professionnelle

« A l’école, j’ai eu la chance de pouvoir faire mes premiers pas dans de beaux établissements* où la gastronomie était source d’inspiration. Ces expériences associées à des professeurs passionnés ont suscité cet amour du bien manger, du bien recevoir et du faire plaisir.

A la Mare aux Oiseaux j’ai découvert l’alliance du plaisir gastronomique et du savoir recevoir en toute simplicité et efficacité. C’est également là que j’ai croisé le premier regard de Laetitia, ma femme, sans qui rien ne serait possible aujourd’hui. »

 

L’U.Ni, le début d’une belle aventure

« C’est avec Laetitia qu’il y a deux ans nous avons décidé d’ouvrir notre propre chez nous ; L’U.Ni, un restaurant que nous avons voulu aux couleurs de notre « Home Sweet Home ». Nous voulions un lieu où l’on vient se retrouver autour d’une table pour un moment de convivialité et de découvertes gustatives. »

 

Une cuisine au rythme des saisons

« Je pense que chaque cuisinier a sa vision de la gastronomie, son expression. Si je devais décrire ma cuisine je la qualifierai de rassurante/surprenante, de terre/mer avec toujours une colonne vertébrale végétale. Aujourd’hui, mes plats s’articulent autour des légumes et des herbes qui sont les charnières, rien n’est possible sans eux. Je m’efforce de faire vivre ma cuisine ; elle change aussi souvent qu’elle le peut, au rythme des saisons. »

 

 

*Ses références :

L’Hôtel de la plage *  à Sainte Anne la Palud, Le Domaine des Hauts de Loire** à Onzain,

Le Grand Cœur à Méribel, Le Cagnard * à Cagnes sur Mer, L’hôtel les Roches au Lavandou,

L’Escundudo * à Bormes, La Mare Aux Oiseaux* à Saint Joachim.